Six ans après sa dernière participation au championnat d'Afrique de basket-ball, le Cap-Vert veut renouer avec les compétitions internationales. Actuellement en course pour la qualification à l'afrobasket masculin 2021, les basketteurs cap-verdiens sont actuellement classés à la 3e place de la poule E devant l'Egypte et l'Ouganda. On dresse le bilan du premier tour des éliminatoires avec l'ailier cap verdien Joël Almeida. 

Vous démarrez la compétition en fanfare.  Première sortie, première victoire face au Maroc. Que représentait cette victoire pour la sélection cap-verdienne de basket-ball? 

C'était une victoire importante pour nous en plus contre une très bonne équipe africaine. Le match a été serré jusqu'à la fin et le Cap-Vert a pu l'emporter. 

Quel était votre objectif en venant à cette phase finale des éliminatoires de  l'afrobasket 2021 ?

Notre objectif est de qualifier le Cap-Vert à la phase finale de l'afrobasket 2021 qui est la plus grande compétition continentale. Nous sommes conscients du fait que toutes les équipes sont à la quête du ticket qualificatif et que cela ne sera pas une tâche facile. 

Votre poule est composée du Maroc, l'Ouganda et l'Egypte. Laquelle de ces trois sélections vous semblait prenable avant le coup d'envoi de cette 2e fenêtre des qualifications?

Nous sommes logés dans une poule très compétitive avec des équipes aguerries. L'Egypte est une formation redoutable en Afrique avec une grande histoire. Le Maroc est un groupe avec beaucoup d'expérience et l'Ouganda, une équipe avec un gros potentiel.  En somme, nos adversaires ne sont pas à négliger, chaque match ressemble à un combat de boxe.

Quelle est l'équipe qui vous a surpris durant le tournoi? 

Je ne pense pas à aucune équipe en particulier, nous respectons tous nos adversaires. Tous les matchs ont été très compétitifs et la différence de points n'était pas si grande. Toutes les nations se valent et à cette étape de la compétition.

Votre rencontre face à l'Ouganda s'est avérée être le match le plus prolifique de la compétition. L'Ouganda a franchi la barre des 100 points contre 98 pour le Cap vert. Comment avez-vous trouvé le niveau des basketteurs ougandais? 

Le match contre l'Ouganda a été un match de haut niveau. L'Ouganda est doté de joueurs athlétiques, physiques et le groupe semble avoir une excellente cohésion. C'est une équipe très équilibrée avec un mélange de vétérans et de jeunes joueurs prometteurs.

On a eu l'impression que votre effectif s'est bonifié au cours de la 2e fenêtre des éliminatoires avec la présence de Jeffrey Nunes Xavier, Ivan Almeida et la vôtre aussi. Croyez-vous réellement en vos chances de qualification?

Nous croyons en nous et en nos chances de  qualification. Nous allons nous battre et tout donner pour que le  Cap- Vert soit présent à l'Afrobasket 2021 au Rwanda. 

Entretien réalisé par Joëlle Bogmis