Tout le monde a entendu parler un jour du Tout Puissant Mazembe  de la République Démocratique du Congo mais très peu connaissent Rolly Fula. Il est l’un des joueurs les plus importants du club congolais et peut-être même le meilleur marqueur. Il a fait sensation à la première édition de l’AfroCan et rêve désormais de remporter le championnat d’Afrique avec son pays natal.

Au mois de juillet 2019, Rolly Fula et ses coéquipiers ont remporté la première édition de l’afroCan en battant le Kenya en finale. L’afroCan est une compétition africaine réservée aux joueurs de basketball évoluant sur le continent. Elle s’est déroulée l’été dernier à Bamako au Mali et elle a vu  le sacre des joueurs de la République Démocratique du Congo parmi lesquels Rolly Fula Nganga.  A 26 ans, il est entré dans l’histoire du basketball congolais en offrant le tout premier trophée à la RDC avec la sélection masculine A’ en réalisant une performance de 17 points et 4.5 rebonds pendant le tournoi.

Né d’une famille de 7 enfants, Rolly Fula est l’avant dernier de la fratrie, il mesure 2,01 m et joue au poste d’arrière. Il a rejoint le Tout Puissant Mazembe encore appelé les Corbeaux du basket en 2014, il  y reste quatre ans avant de s’envoler pour une saison en Tunisie où il jouera pour Dalia Sportive de Grombalia. Il revient au BC Mazembe en début de saison 2019 - 2020  pour disputer les éliminatoires du Groupe C comptant pour la Basketball Africa League. Battus par Manga Basketball du Gabon  et FAP de Yaoundé, Fula et ses coéquipiers attendent de savoir s’ils feront partis des quatre clubs qui recevront la Wild Card pour la suite de la compétition. Avant de devenir un joueur respecté dans son pays natal, l’ancien sociétaire de Grombalia a appris à jouer au basketball à ASB Soyo alors qu’il n’avait que 13 ans puis il va se séparer de son club formateur pour évoluer à BC Onatra de Matadi. Sur l’aire de jeu, il se fait appeler Roll’s ou tout simplement Garnett, Il a su gravir les échelons pour figurer dans la liste des meilleurs joueurs congolais du moment.  

Ma prestation aux éliminatoires de la coupe d’Afrique des clubs champions au Gabon n’était pas mal mais je dois vite me remettre au travail car je n’ai pas pu conduire mes coéquipiers sur le chemin de la victoire.

En quatre ans, Rolly Fula et le tout puissant Mazembe ont fait du chemin tant sur le plan local que sous régional. Champions du Congo à plusieurs reprises (2014, 2017 et 2018) et champions de la zone 4 en 2015 et 2017,  les joueurs de Simplice Tshibunga ont été écartés du groupe C suite à une mauvaise entame à Libreville au Gabon.  

Nous avons pêché en commettant beaucoup d’erreurs durant cette compétition, nous n’avons pas joué comme d’habitude.  Nous devons nous remettre en question pour la suite si jamais nous recevons la wild card.

Retenu pour la 24e édition du championnat d’Afrique de basketball 2017  qui s’est tenue en  Tunisie.  Il fera ses débuts en sélection nationale aux côtés des joueurs comme Evariste Shonyanga, Eric Kibi, Maxi Munanga et autres  même si ses chiffres étaient en dessous de la moyenne (7 points et 3 rebonds par match). Ce groupe atteindra les quarts de finale de l’Afrobasket avant d’être éliminé par la Tunisie pays organisateur. Son aventure avec les Léopards de la RDC se poursuit avec les éliminatoires de la coupe du Monde de basketball 2019 mais ils seront mis à l’écart pendant la campagne qualificative de ce grand rendez-vous du basketball mondial.  Fan de la star NBA Klay Thompson, Rolly Fula a un rêve aujourd’hui celui de remporter un afrobasket masculin avec la RDC et pourquoi pas fouler les parquets des plus grands championnats d’Europe.

Par Joëlle Bogmis