La coupe du monde de basket-ball 2019 pointe à l’horizon et au sein des sélections nationales africaines l’heure n’est pas encore à la préparation du moins pas pour le moment. Evènement majeur rimant avec expérience, aucune équipe ne veut aller jouer les figurantes en Chine.  Les effectifs doivent encore être constitués et ce sera l’occasion pour certains pays tels que le Sénégal de faire appel à ces stars éparpillées de par le monde. Zoom sur quelques joueurs sénégalais qui font actualité en ce moment.

Maurice Ndour  Unics Kazan (Russie)

Ancien joueur des Knicks en NBA, le sénégalais s’est exilé du côté de la Russie depuis deux ans où la chance semble lui sourire avec les Unics de Kazan. 5e meilleur marqueur de l’équipe russe avec une moyenne de 11.1 points derrière Smith Jamar 13.1 points, Mc Collum Errick 12.6 points, Morgan Raymar 12.6 points et Henry Pierria 11. 3 points, Maurice Ndour a enfin trouvé pointure à sa sneaker.  Auteur d’une belle prestation le 05 mai dernier face à Kalev lors des quarts de finales des play-offs, le natif de Sindia a enregistré son deuxième double double de la saison soit  23 points, 12 rebonds pour 36 d’évaluation. Qualifiés pour le dernier carré, les dauphins du championnat russe disputeront leur premier match de la série le 22 mai prochain contre Khimhi. En Eurocup, Maurice et ses coéquipiers ont été éliminés en demi-finale par le club espagnol de Valencia basket. Des chiffres qui font de Ndour une pièce importante pour Unics. L’ailier de 26 ans est également réputé pour son franc parler, il y’a un an il a clairement dit ne plus vouloir enfiler le maillot de l’équipe nationale du Sénégal car n’étant pas traité à sa juste valeur, il préférait se retirer provisoirement. Heureusement, l’ex sociétaire du Réal de Madrid est revenu sur sa décision en participant à la fenêtre qui s’était disputée au mois de septembre 2018 au Nigeria

Tacko Fall  Knights d’UCF  (USA)

Le jeune basketteur universitaire était l’une des attractions de la phase finale de la NCAA aux USA encore appelé la March Madness en mars dernier. Tacko Fall, c’est le joueur de nationalité sénégalaise qui fait 2m29  pour 141 kg  et envisage de tenter sa chance à la Draft NBA 2019.  Son gabarit  attire les medias étrangers à s’intéresser à son profil qu’on décrit d’ultra dominant que dire alors de ses statistiques pendant la March Madness. Le pivot de 23 ans fait désormais partie des joueurs les plus productifs des Knights d’UCF de l’université de Floride  avec une moyenne de 13.1points, 10 rebonds et 2.4 rebonds par match mais aussi du championnat universitaire. Plus grand de 13 cm que Shaquille O’neal, Le géant Fall a surtout affolé les compteurs avec son pourcentage de tirs réussis qui est de 75%. Le plus grand joueur de la NCAA projetterait de faire carrière en Ingénierie des entreprises si jamais son avenir sportif ne se concrétise pas.

Maleye N’Doye  BBC Nyon (Suisse)

Le capitaine de la sélection nationale sénégalaise de basket-ball poursuit son ascension fulgurante en Suisse. A 38 ans, Maleye N’Doye a encore la forme de ses 25 ans et peut s’en vanter de l’utiliser pour son nouveau club BBC Nyon évoluant en deuxième division. Avec une place en finale des play-offs contre Meyrin basket, l’ailier arrière principale arme offensive des Lions de la Téranga s’est mué depuis peu en shooteur défenseur et il semble s’y plaire. Cette saison, le vainqueur de la coupe de France 2013 figure dans le top 3 des meilleurs marqueurs de son championnat avec la moyenne de 20.6 unités compilées lors des play-offs et 18.6 points en saison régulière. Maleye N’doye est également la 3e meilleure évaluation de la NLB. Le Dakarois est certain de terminer champion de Suisse si son équipe poursuit les victoires engrangées en début de série. Formé dans les circuits des universités américaines, l’ancien joueur de Paris Levallois est un atout non négligeable pour Abdourahmane N’diaye alias Adidas pour la prochaine coupe du monde qui se disputera en Chine et pourrait disputer son troisième mondial après 2006 et 2014.

Babacar Touré  Fribourg Olympic (Suisse)

Babacar Touré est ce qu’on appelle un tueur de matchs en silence. Une véritable scoring maching, le basketteur hyper discret ne cesse de faire parler de lui en première division suisse. Quand il n’inscrit pas en moyenne 18.3 points/match, le pivot sénégalais de 33 ans est sûr de n’avoir pas donné le meilleur de lui pendant la rencontre. Son adresse à mi-distance a fait de lui  le joueur ayant inscrit le plus de points pendant l’expédition ivoirienne en février dernier avec l’équipe du Sénégal soit 20 points contre le Nigéria. De quoi donner raison à Abdou N’diaye qui a jeté son dévolu sur le joueur qui s’était éloigné de la tanière des Lions de la Teranga depuis 2011. Plusieurs fois désigné meilleur joueur de la semaine en NLA, Babacar Touré est resté constant sur le plan statistique. L’an dernier, l’international sénégalais tournait sensiblement autour du même nombre de points et rebonds pour une évaluation de 26.7 au championnat helvétique. Tenant du titre, Fribourg Olympic est à la quête de son ticket qualificatif pour les demi-finales. Le club mène actuellement BC Boncourt  3-0  et n’attends plus que son 4e match des  quarts de finales.

Youssoupha Ndoye Bourges-en-Bresse  (France)

Son intelligence du jeu fait de lui un potentiel candidat au titre de MVP de la pro A dans les prochaines années. Comme tout basketteur, l’intérieur de 2m17 sait courir, shooter et dunker mais ce n’est pas pour autant ce qui captive en premier chez lui mais  plutôt son QI basket. Joueur de grande envergure, Youssoupha Ndoye a su gagner sa place dans l’effectif de l’actuel 9e de la Jeep élite et  a composté à son 13e double double de la saison lors de la 32e journée du championnat face à Nanterre (12 points-12 rebonds). Son pourcentage de tirs réussis est nettement en baisse soit  60.6% cette année contre 61.5% l’an dernier. Il est actuellement le meilleur joueur de la ligue française aux rebonds soit 8.9 par match et il  a atteint  la barre des 30 points  lors de la 29e journée, un chiffre record pour le poste 4 et 5 de Bourg-en-Bresse.

Youssoupha Fall  Strasbourg (France)

Un Youssoupha pouvant en cacher un autre, il y’a qu’au Sénégal qu’on peut retrouver deux youssou qui pètent la forme dans un même championnat. Les deux joueurs dans la tanière des Lions de la Teranga formeraient un duo 5e étoile et le sélectionneur du Sénégal compte sur cette paire pour arracher sa qualification aux Jeux Olympiques de Tokyo pendant la coupe du monde 2019. Meilleure évaluation de la Jeep Elite avec 19.4, Le basketteur français d’origine sénégalaise a cassé la baraque du pourcentage de tirs à 2 points en réalisant 100% face à Monaco (9/9) face à son ancienne équipe le Mans (7/7) enfin contre Dijon (7/7). Rien n’arrête plus Fall qui cumule 14.8 unités et 8.7 rebonds par sortie pour 8 double double depuis le début de la saison sportive en France.  Formé à la Seed Academy au Sénégal, le champion de France 2018 reste une pièce maitresse de Strasbourg et vise le titre cette année avec sa nouvelle formation qualifiée pour les play-offs.

Par Joëlle Bogmis